ISE 2020… Un regain d’intérêt pour les matrices modulaires 4K

Les matrices modulaires 4K présentent un regain d’intérêt avec de nouveaux produits chez Kramer, Lightware ou Lindy.
Matrox poursuit le développement de ses encodeurs et distributeurs AV-over-IP. © Nathalie Klimberg

La matrice Kramer VS-34FD offre une latitude totale en allant de 2 x 32 à 32 x 2 et toutes les configurations entre les deux, une fonction labellisée Flex I/O. Deux types de cartes étaient présentées : du HDMI2.0 avec embedder/de-embedder et du HDBaseT. La VS-34FD est d’ores et déjà annoncée pour supporter la 8K.

 

Lightware a ajouté à sa gamme de matrices fixes MX2 un modèle modulaire, la MX2M-FR24R avec du transcodage de format dans tous les sens. Les cartes HDMI, DisplayPort et optiques sont complétées par des cartes audio analogiques et Dante 32 canaux.

 

Chez Lindy, le switch Matrix Seamless accepte jusqu’à douze cartes HDMI ou HDBaseT. C’est la version 5 Play qui a été mise en œuvre pour passer l’Ethernet et l’alimentation PoH à travers chaque prise HDBaseT.

 

Just Add Power présentait son nouveau Warp Engine Transmitter, il reçoit n’importe quelle source provenant d’un émetteur IP Just Add Power afin de le lui appliquer une rotation par incréments de 0,1 ° pour créer des affichages originaux là où les écrans ne sont pas droits.

 

Chez Matrox, on peut réaliser un mur d’image 4K 2 x 2 très simplement avec le Quadhead2Go Q155. L’entrée 4K HMDI est découpée en quatre sorties HDMI pour alimenter quatre moniteurs Full HD. Dans la série Maevex, on trouve un encodeur 4K quadruple et le nouveau décodeur 4K quadruple Maevex 6152. NEC s’est associé à Matrox pour intégrer un récepteur AV-sur-IP directement dans certains de ses moniteurs.

 

Novastar présentait son premier contrôleur 8K pour murs Led. Le Coex CX80 est basé sur un châssis modulaire acceptant les cartes d’entrées, jusqu’à 16 sorties et le contrôle. Novastar l’a équipé d’une carte 5G pour lui permettre de recevoir des contenus en très haute définition sans connexion locale. tvONE fait évoluer sa gamme de contrôleur de murs d’images et fait passer son CORIOmaster en version 2. Ce nouveau boîtier modulaire prêt pour la 8K possède une bande passante de 752 Gbps. Il a la capacité de gérer simultanément trois murs d’image vers un total de 28 écrans.

 

Le système de gestion multi-écrans Analog Way LivePremier Aquilon gagne deux nouvelles cartes. En plus du HDMI, du DisplayPort et du 12G-SDI, il existe désormais des cartes d’entrée et de sortie sur port SFP compatibles 4K60, 10 bits et 4:2:2. Le FLEXpro 8 de RGBlink est un contrôleur multi-écrans disposant de seize entrées et de huit sorties. Elles se font toutes sur des cartes enfichables dans différents formats tels que les SDI, HDMI, DVI, HDBaseT, etc. Le serveur vidéo Disguise vx 4 délivre une image de très haute qualité en 4K non compressée, et avec le HDR depuis les dernières mises à jour. Il se destine aux projets exigeant la plus belle image possible. La nouvelle version du logiciel Disguise r17 apporte son lot d’améliorations sur le traitement d’image et la prise en main pour réduire le temps de travail.

 

AV Stumpfl a boosté la puissance de son serveur vidéo Pixera Two RT. Il est capable de gérer jusqu’à six flux 4K/60 en 8 bits et de gérer quatre afficheurs en sortie. Pour devenir l’un des serveurs les plus rapides du marché, AV Stumpfl l’a tout simplement équipé de processeurs Intel Xeon SP et de disques durs NVMe.

 

Les serveurs vidéo Pandoras Box de Christie montent également en puissance en passant en architecture 64 bits. Cela leur permet de générer 35 % de contenu supplémentaire en sortie. Modulaires, les Pandoras Box offrent jusqu’à quatre sorties.

 

Medialon présentait son contrôleur de show et serveur audio compact Showmaster GO. Avec son port pour une balise GPS, il est dédié principalement aux éléments de décor mobiles comme les chars des parades dans les parcs d’attraction. Il se programme à travers la nouvelle version 7 de Medialon Manager.

 

Matrox fait un bond en termes de performance de décodage multi-écrans avec un nouveau décodeur tout-en-un à faible latence qui prend en charge le HDCP… Le décodeur Matrox Maevex 6152 quad 4K, nouveau-né de la famille Maevex série 6100, décode et affiche jusqu’à quatre flux 4K. Il prend aussi en charge le protocole HDCP, ce qui lui permet de décoder et d’afficher des flux vidéo encryptés à partir de diverses sources, notamment à partir de lecteurs Blu-ray externes ou de streaming. Son architecture codeur/décodeur offre une faible latence exceptionnelle et il bénéficie de la même conception silencieuse que les autres encodeurs Maevex série 6100. Il est fourni avec l’outil de gestion logicielle AV-over-IP Maevex PowerStream dont l’interface propose une sélection de flux facile à appliquer, par glisser-déposer, ainsi que des aperçus des configurations de sortie de décodeur intuitives. Une l’API PowerStream Plus pour Windows et Linux et l’API Rest sont aussi disponibles pour des développer des personnalisations.

Sur le salon, le constructeur canadien mettait en avant ses nouveaux contrôleurs multi-écrans QuadHead2Go. Cette solution d’affichage de mur vidéo, dévoilée à l’automne dernier, offre une flexibilité sans précédent. Disponible sous forme de cartes PCIe avec un ou deux boîtiers, QuadHead2Go peut gérer jusqu’à quatre écrans full HD de qualité optimale à partir d’une seule source de contenu jusqu’à 4Kp60. La solution est évolutive puisque plusieurs unités QuadHead2Go peuvent être exploitées dans un environnement Windows 10 ou Linux pour réaliser de plus grands murs vidéo. Un boîtier ou une carte QuadHead2Go peut gérer une source vidéo unique sur des écrans quadruple, triple ou double, dans des configurations classiques rectangulaires 2 x 2, 2 x 1, 3 x 1, 4 x 1, 1 x 2, 1 x 2 ou 1 x 4, ou toute autre variété de configuration. La solution supporte la gestion du Bezel et le protocole d’encryptage HDCP. Le boîtier dispose de quatre sorties HDMI, d’une mémoire de 1 GB, d’une entrée standard supportant des flux jusqu’à 7 680 x 1 080/60 Hz. Enfin, ses processeurs lui permettent un affichage RGB: 8:8:8 (24 bits par pixel).

Une collaboration Matrox/Nvidia permet d’augmenter les performances des environnements QuadHead2Go en exploitant les nouvelles cartes D1450 (quatre ports HDMI 2.0) et D1480 (quatre ports DisplayPort 1.4), de nouvelles cartes customisées Matrox Série D qui intègrent le puissant GPU Nvidia Quadro. Elles peuvent être chaînées par câble pour gérer jusqu’à seize écrans simultanément à partir d’un seul PC et passer à 64 écrans 1 080p avec le contrôleur QuadHead2Go. Ces cartes Série D peuvent aussi être jumelées avec des cartes Matrox Mura IPX pour de la capture, du codage ou du décodage.

La série Extio 3 de Matrox, qui propose deux modèles d’extenders KVM IP, peut prendre en charge de la vidéo 4Kp60 ou quad 1080p60 4:4:4 et l’audio sur un réseau Ethernet Gigabit standard avec un débit extrêmement bas. Matrox Extio 3 IP KVM répond ainsi aux exigences d’une large gamme d’applications d’extension et de commutation sécurisées avec une performance à distance incluant une lecture vidéo fluide et une qualité d’image irréprochable. En plus de ces performances uniques, Extio 3 permet aussi, désormais, via un nouveau mode agrégateur, la surveillance et le contrôle à distance d’un nombre de systèmes à partir d’un espace de travail multi-écrans avec un seul clavier et souris.

 

Le leader des solutions de connectivité et des KVM IP hautes performances dévoile un nouveau KVM dans la gamme AdderLink Infinity… L’AdderLink Infinity 3000 (Alif3000) est puissant. Le KVM est particulièrement adapté aux exigences du broadcast, il propose une connexion aux machines virtuelles (VM) et permet une commutation instantanée entre des environnements virtuels et physiques à partir d’une seule interface homme-machine (IHM). Cette solution à l’interface utilisateur inédite répondra aux besoins actuels des organisations qui optent aujourd’hui souvent pour des infrastructures hybrides.

L’Alif3000 intègre de manière transparente et sécurisée l’accès VM dans un réseau AdderLink Infinity existant sans interruption, temps d’arrêt ou frais de remplacement coûteux. Reposant sur l’architecture du microprocesseur Intel X- 86, la solution opérationnelle sur réseau 1 GbE propose une résolution d’image jusqu’à 2 560 x 1 600 pixels 60 Hz, supporte l’audio (entrée/sortie ligne analogique deux canaux 16 bits 48 KHz) et possède quatre ports USB 2.0 avec une véritable émulation USB.

Une étroite collaboration de développement avec Intel a permis de proposer une solution future proof qui autorise un accès sécurisé aux machines virtuelles et leurs workflows existants, au moment souhaité, sans coûts inutiles.

En interfaçant l’Alif3000 à l’AdderLink Infinity Manager (AIM), les administrateurs IT peuvent notamment définir les droits d’accès des utilisateurs pour garantir que les PC ne soient accessibles qu’aux utilisateurs autorisés. L’AdderLink Infinity 3000 sera disponible en mai.

 

Article extrait de notre compte rendu de l’ISE 2020 paru pour la première fois dans Sonovision #19, p. 32-76. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine

Au sommaire de ce compte rendu publié sur notre site en plusieurs articles : Supervision – Vidéo transport – Traitement vidéo – Les panneaux Led – Les écrans – Vidéoprojection – Écrans de Projection – Équipements mécaniques de montage et aide à l’installation – Audio traitement et transport – Audio sonorisation – La communication unifiée – Production – Les passerelles sans fil – Automation – Réservation de salle – Digital Signage – Éducation.


Articles connexes





En attendant l’ISE 2021
 25 janvier 2021