Un impressionnant spectacle de mapping signé Luc Petit

En avril 2019, le célèbre metteur en scène et créateur de spectacles Luc Petit a dévoilé un nouveau spectacle: Qing Show… Un spectacle permanent installé à Qingdao, en Chine qui a nécessité plus de quatre ans de travail de la part des équipes internationales de Luc Petit et d’Art Team Group Asia
video

Prenant place dans une salle innovante et immersive capable d’accueillir jusqu’à 1,500 spectateurs, les représentations font appel à deux plateformes mobiles offrant une vue à 360° de la scène. Large de 50 mètres, la grande scène est dominée par un écran de 15 mètres de haut sur lequel sont projetées d’impressionnantes images et le niveau le plus bas de cette scène peut devenir un bassin.

Qing Show raconte l’histoire grandiose de « huit immortels », dont les aventures représentent des archétypes de la société traditionnelle chinoise ; ils partent ensemble à l’aventure pour traverser l’océan. Sur leur chemin, ils se heurtent à l’armée du roi-dragon ainsi qu’à une série d’obstacles qu’ils doivent surmonter en unissant leurs forces. « La scène est immense et offre a voir aux spectateurs un cyclorama avec des personnages gonflables, et des fontaines servant de surfaces de projection », explique Stan Walbert, fondateur de Stello Productions, la société en charge du mapping. « Cet ambitieux projet nous a demandé quatre ans de préparation. La salle a été construite sur mesure: il a donc fallu déterminer la position exacte des mappings vidéo et leur couverture avec une grande précision. » , complète Stan Walbert qui – avec son équipe a utilisé l’outil Projection Study de disguise afin de déterminer la luminosité, la couverture et le nombre de projecteurs à utiliser. Il poursuit : « Projection Study a joué un rôle essentiel pour garantir un placement optimal des projecteurs ; l’outil nous a également permis de tester les contenus en amont. »

L’histoire racontée par le spectacle se déroule dans des univers du feu, de la glace, de l’eau et la nature. Le mapping vidéo y apporte une toile de fond sur laquelle se produisent des acteurs (virtuels et réels), des personnages volants et des décors dynamiques. Cette scénographie immersive qui a demandé pas moins de 12 écrans – dont cinq mobiles – se déploie dans environnement couvert d’eau où évoluent sept personnages gonflables, un grand cyclorama courbe et un jet d’eau servant d’écran de rétroprojection. Des systèmes volants en 2D et en 3D et des milliers d’accessoires sont utilisés pour donner davantage de vie encore à ce spectacle unique…

« Le mapping vidéo est au cœur du spectacle : grâce à lui, la scène tout entière s’anime et prend vie, » explique Stan Walbert. « La construction de la scène ayant pris quelques mois de retard, mais la date d’inauguration n’ayant pas changé : nous avons dû redoubler d’efficacité, et le workflow disguise s’est avéré la solution parfaite pour ces conditions. »

L’outil OmniCal a aussi déterminant pour l’alignement du cyclorama dont les six coins n’étaient pas tous visibles au moment du calibrage…

« Nous sommes parvenus à un très bon calibrage sur un écran qui aurait posé d’énormes difficultés à n’importe qui grâce à OmniCal. Cet outil hautement fiable à l’avantage de s’intégrer facilement dans un workflow existant», indique Vincent Steenhoek, directeur général d’EVOKE Studios chargé sur place – en tandem avec le directeur technique Kristaps Liseks – du mapping, de la programmation et des systèmes.

« Lorsque d’importantes différences sont apparues entre les plans en 3D et la construction réelle, OmniCal a permis de recalibrer le mapping sans perdre en qualité et sans devoir refaire la modélisation des surfaces dans une application externe puis recommencer le rendu des contenus, », complète Stan Walbert.

Stan Walbert et le reste de l’équipe ont, en amont, utilisé le logiciel Designer de disguise pour visualiser, concevoir et organiser leurs projets, en travaillant à distance dans différents fuseaux horaires. « La timeline, basée sur les timecodes, a rendu la programmation très facile : je pouvais m’en occuper en France avec Video Designer pendant que les techniciens calibraient le mapping sur place. Je n’avais qu’à leur envoyer le fichier du spectacle, et ils pouvaient continuer leur travail avec le créateur et l’équipe chargée des contenus. »

… Et comme une vidéo vaut mieux que de longs discours, regardez la vidéo de présentation pour découvrir cet impressionnant spectacle !