ISE 2020 – Les panneaux Led, une tendance à la baisse du pitch

La tendance dans le domaine des panneaux Led est à la baisse, plus exactement à la baisse du pitch pour des images toujours plus fines.
Le Quadshow est la réponse d’Optoma aux besoins de murs Led pour la location. © Stephan Faudeux

Les dernières créations des fabricants oscillent entre 0,6 et 0,9 mm. Les panneaux en démonstration prouvent ainsi que l’affichage est parfait, sans aucune grille visible à partir de deux ou trois mètres de recul. Ce type de panneau est ainsi adapté au broadcast, à la vidéosurveillance comme aux salles de commande.

 

Leyard avait mis en place à l’entrée de son stand un afficheur qui attirait l’œil avec une précision sans faille et des couleurs resplendissantes. Cet écran de 216 pouces de diagonale affichait de la 8K grâce à son pitch de 0,6 mm en technologie Micro Led. La gamme DirectLight X était également mise en avant avec cinq pitchs différents démarrant à 0,7 mm et démontrant par l’exemple la différence de finesse de restitution. Ces produits dédiés aux intégrations contraintes sont séparés en deux morceaux : les panneaux Led d’un côté, leur alimentation générant bruit et chaleur, ainsi qu’un processeur vidéo complet de l’autre.

 

The Wall était à nouveau au cœur du stand Samsung. La solution Micro Led du géant coréen conserve une avance sur la concurrence grâce à des technologies comme l’intelligence artificielle pour l’upscaling ou le HDR dynamique. La série IER était utilisée à différents endroits du stand pour démontrer ses capacités d’affichage multisupports en intérieur. Ce module 16/9 est disponible dans quatre pitchs à partir de 1,5 mm avec la possibilité de réaliser des courbes pour épouser n’importe quel élément de mobilier ou d’architecture.

Dévoilé l’an dernier dans des versions 8K allant jusqu’à 292 pouces, l’écran Micro Led modulaire The Wall Luxury présente une expérience visuelle qui laisse véritablement bouche bée et ses images ont déjà convaincu deux game centers européens qui couplent son expérience immersive au potentiel de la console Xbox…

Samsung étend cette année cette gamme avec The Wall for Business, une nouvelle itération qui ouvre l’expérience visuelle immersive à une grande variété d’applications commerciales, des salles de contrôle aux centres de diffusion, halls, cabinets d’étude… The Wall for Business propose des tailles et des rapports personnalisables, avec des versions 4K de 219 et 292 pouces et des versions 8K de 437 et 583 pouces, des tailles jusqu’à ce jour inédites… Avec, selon les exigences, des pitchs de 1,6 pixel ou 1,2 voire 0,8 pixel et une luminosité de 500 à 1 600 nits… The Wall for Business devrait être disponible Q1.

 

Christie fait évoluer ses panneaux MicroTiles en les dotant de l’Active 3D. Avec des lunettes actives et un processeur vidéo Link E1000-3D spécifique, les MicroTiles en pitch 1,25 mm affichaient une image en relief sans dédoublage ni scintillement. Ces modules Christie offrent ainsi de nouvelles possibilités d’application pour la 3D sur des surfaces d’affichage sur mesure dans des environnements autres que le cinéma et le résidentiel.

 

La location de murs Led pour l’événementiel se veut plus simple avec la solution QuadShow d’Optoma. Le FHDQ130, pour 130 pouces de diagonale se présente sous la forme d’un moniteur constitué de modules Led dans un cadre prêt à l’emploi. Il est livré dans son flightcase sur mesure. Grâce à son pied support motorisé, il est possible de modifier la hauteur de l’écran et même de la passer en mode portrait. La version FHDQ163 QuadZilla est constituée de trois panneaux faciles à assembler sur le pied support spécifique. Elle a remporté un Best of Show award. Ces deux produits font appel à des Led SMD quatre-en-un pour une image plus lisse avec un meilleur angle de vue.

Dotée d’une luminosité élevée de 600 nits, cette gamme Quad convient parfaitement à toutes les installations indoor dédiées au commerce ou à l’entreprise. Parmi ses fonctionnalités, la gestion à distance : ProServices d’Optoma qui accompagne les clients grâce à une assistance et une prise en main à distance de votre appareil aux quatre coins du monde, la modularité : augmentez simplement la taille de votre écran en connectant plusieurs affichages FHDQ163, le partage de contenu sans fil : utilisez l’application Optoma TapCast Pro pour connecter facilement vos appareils et partagez tous vos contenus en un seul clic.

 

Le mur Sony Crystal Led était bien plus petit que la version mise en œuvre à l’ISE 2019. Sauf qu’il est devenu interactif. Associé à des capteurs de mouvements, le contenu affiché réagit aux gestes des personnes placées en face. Cette innovation ouvre la porte à de nouveaux usages en entreprise ou à destination du grand public, dans les musées et les expositions par exemple.

 

La nouvelle série XT chez Barco présente des pitchs allant de 0,9 à 1,9 mm. Deux versions existent pour chaque module afin d’obtenir de 600 (XT-E) à 1 500 nits (XT-HB) selon l’application recherchée. La gestion est confiée à deux références de processeurs vidéo pour adapter la résolution des sources reçues aux dimensions du mur. Barco met l’accent sur la fiabilité et la longévité de ses panneaux Led en garantissant un fonctionnement 24/7 et en proposant des packs de services et d’accompagnement pouvant aller de trois à sept ans d’utilisation.

 

Comme beaucoup d’acteurs du monde des panneaux Led, Daktronics avait mis en place un mur présentant un tableau de bord, à destination d’une salle de réunion ou de contrôle. Les 1 000 nits et le pitch de 1,2 mm sont bien adaptés à ces usages. Pour l’extérieur, Daktronics a retenu la technologie Chip-on-Board, pour plus d’intensité lumineuse et une meilleure uniformité afin d’obtenir 6 000 nits avec un pitch de 1,2 mm.

 

Plus connu pour ses solutions de vidéosurveillance, Hikvision développe aussi une gamme de panneaux Led. Présenté en version 1,56 mm, le mur créé sur le stand de la marque développait une image autant colorée que lumineuse. Ces panneaux Led adaptent automatiquement l’image afin de remplir tous les pixels, quel que soit le format d’origine. Hikvision les a également dotés d’un système de protection oculaire visant à réduire la lumière bleue reconnue comme néfaste.

 

Philips avait mis en place une installation immersive pour promouvoir sa ligne de panneaux Led. Un ensemble en arc de cercle accompagné de multiples enceintes servait aussi bien à afficher les nouveautés présentes sur le stand qu’aux animations durant lesquelles des danseuses jouaient virtuellement avec les images. Philips commercialise des kits préconfigurés allant de 110 à 811 pouces de diagonale, avec des pitchs de 1,2 à 4,8 mm. Ces kits comprennent contrôleurs, câbles et encadrements de finition.

 

Absen mettait en avant sa série Acclaim A27 en technologie MiniLED quatre-en-un prévue pour les applications corporate haut de gamme et l’affichage dynamique dans les commerces. Le MiniLed est également appliqué aux séries Aries pour la location et CR pour les salles de commande. La nouvelle série HC en pitch 0,9 mm MiniLed dévoilée sur le salon est dédiée aux salles de commande à haute disponibilité. Pour les applications plus originales, Absen propose dans la gamme PL2.5 Pro des panneaux triangulaires ou arrondis pour créer des formes sur mesure. L’expert chinois de la MiniLed avait déployé ses produits sur un impressionnant stand de 324 m² qui proposait plusieurs espaces distincts mettant en scène ses MiniLed Next Evolution, des produits à pitch minimal qui intègrent une technologie de pixels quatre-en-un (IMD) avec une cathode commune. Cette innovation les rend 2,5 fois plus puissants que les Led SMD standard avec 20 % d’efficacité énergétique et, cerise sur le gâteau… leur dalle est ultra fine.

Les performances visuelles et le contraste supérieurs de cette nouvelle génération de MiniLed se retrouvent aujourd’hui en standard dans quatre lignes de produits : Acclaim (A27 Pro), Aries (AX) et Control Room (CR) ainsi que la nouvelle série HC dédiée aux environnements critiques.

La série Acclaim incarne la ligne l’affichage phare d’Absen dédiée aux installations fixes intérieures, principalement dans les environnements commerciaux. Dans cette gamme, l’A27 Plus représente le produit d’installation fixe le plus vendu d’Absen, avec une croissance de plus de 300 % en 2019. Ses dalles 16:9 de 27,5 pouces peuvent offrir une résolution full HD/4K point à point avec un impact visuel inégalé.

Cette année voit l’apparition de l’A27Pro, encore plus performant avec son rapport de contraste 7 000:1. Il est disponible en deux versions de pitchs : 1,27 et 1,58 mm et sa maintenance s’opère par le devant. On pouvait le découvrir mis en scène dans une zone retail aux côtés des dalles MiniLed ultra plates N Plus, d’une luminosité de 800 à 2 500 nits, les MiniLed N Plus proposent quant à elles une maintenance en face avant ou en face arrière, au choix, et ont l’avantage de pouvoir faire l’objet de découpes sur mesure, y compris pour des assemblages en angles avec des coupes de 45 °.

Un autre espace, dédié aux salles de contrôle, mettait en scène les deux gammes MiniLed Absen dévolues à la visualisation de datas : les séries CR et HC avec le CR0.7 et le HC0.9… Utilisée pour les applications dédiées à la sécurité, au transport, à la diffusion, la série CR est identifiée pour sa robustesse et sa fiabilité en raison de la redondance de ses signaux. Elle est désormais disponible avec un pitch de 0,7 mm, ce qui représente le plus petit pitch chez Absen.

On pouvait découvrir Absenicon, troisième gamme d’affichage Absen dédiée à la visualisation de datas dans un espace de type Conference Room où un écran collaboratif était présenté… L’Absenicon C138 est une solution d’affichage multifenêtres de 138 pouces qui comprend un processeur de signal et qui était ici en démonstration avec un système de partage d’écran Barco ClickShare. Cette série Absenicon se décline en dimensions de 110 à 220 pouces.

 

L’œil était irrémédiablement attiré par le gigantesque mur type salle de commande en résolution 16K installé sur le stand Unilumin. Le fabricant chinois lançait officiellement son nouveau panneau Umini en technologie MiniLed avec un pitch de 0,9 mm. Dédié à un usage indoor, ses technologies appliquées lui permettent de dépasser la luminosité des dalles Oled avec 2 000 nits. Le contraste également important à 20 000:1, tout comme l’angle de vision grimpant à 180 ° en vertical comme à l’horizontale, font du Umini une solution premium. La qualité de l’écran permet de pénétrer de nouveaux marchés comme le médical, l’art ou le broadcast (pas de moiré).

 

Mitsubishi avait également préparé un grand mur de panneaux Led en configuration salle de commande. Le VS-12NP160 dispose d’un pitch de 1,2 mm basé sur des Led SMD trois-en-un. Ce panneau est prévu pour fonctionner en 24/7. Grâce à un système d’anti-marquage, la luminosité et la colorimétrie resteront identiques sur toute sa durée de vie de 100 000 heures, un argument majeur.

 

Aoto officialisait sa gamme miniLed avec des pitchs en 0,7, 0,9, 1,2 et 1,5 mm. En Led SMD trois-en-un, ils promettent des luminosités allant de 800 à 1 500 nits. Ils se destinent autant à l’installation dans le retail qu’à la location pour l’événementiel. Mais ce qui a encore plus attiré la lumière sur Aoto cette année était la présentation d’un prototype de panneau MicroLed en 0,4 mm.

Aoto, comme Optoma, propose un écran Led qui s’installe comme un écran LCD, avec un pied intégré et un temps de latence d’une image, intéressant pour les applications de jeu vidéo et plutôt destiné à la location.

Aoto équipe de nombreux terrains de sport avec ses écrans Led publicitaires qui font le tour du terrain. La nouvelle génération d’écrans permet d’incruster des images publicitaires virtuelles, jusqu’à quatre contenus différents. Les écrans ont été certifiés entre autres par la Fifa. Sur certains de ses écrans, Aoto propose la fonction HDR Boost, qui permet d’augmenter la luminosité, le contraste tout en gardant du détail dans les hautes et basses lumières.

Aoto Meet est un écran Led pour les salles de réunion qui peut faire office d’écran interactif, tableau blanc, et qui peut s’installer en une heure. Pegasus vise à remédier à ces deux problèmes. Cette solution fait appel à l’intelligence artificielle pour assurer une connexion et une configuration automatiques, sans passer par un logiciel, ce qui est idéal pour le marché de la location. De plus, la technologie MiniLed fonctionne entièrement sans fil, ce qui lui permet de s’adapter aux projets les plus créatifs. Les bords concaves/convexes des dalles Pegasus simplifient en outre le processus de montage et de démontage.

 

Toujours au rang des innovations, Liantronics propose la série FA pour l’extérieur, des modules protégés IP65 et capables de sortir 8 000 nits. Fabulux présentait des panneaux MiniLed en 1,8 mm auxquels il est possible d’appliquer en option des courbes de 6 ° convexes ou concaves.

 

Nous avons également observé la multiplication des barres de Led. Des écrans d’une soixantaine de centimètres de diagonale au format très allongé. On les trouvait par exemple chez Dynascan. Une nouvelle idée de mise en place d’affichage dynamique dans des endroits insoupçonnés. Par exemple sur la tranche des rayonnages dans les commerces, comme nous avons pu le voir chez d’autres fabricants.

 

Les fabricants de supports pour panneaux Led redoublent d’ingéniosité pour faciliter leur installation. À côté des solutions universelles, certains comme Draper cherchent à répondre directement aux spécificités d’un ou de plusieurs fabricants de panneaux. Draper travaille avec Barco par exemple. Ses supports Mount Interface permettent de créer des murs d’image parfaitement plats, même si le mur sur lequel ils reposent ne l’est pas. La gamme TiLed de Chief s’adapte aux panneaux Absen, Samsung ou Unilumin en offrant des micro-réglages pour arriver facilement à aligner les modules bord à bord. Quant à Edbak, il fabrique des chariots sur roulettes pour créer et déplacer facilement de petits murs d’écrans.

 

Pour revenir aux solutions de montage universelles, Peerless-AV poursuit le développement de sa gamme DvLed avec des fixations au sol, murales, en vague ou sur glissières pour faciliter la maintenance.

La société anglaise leader dans les technologies de contrôle d’affichage de murs vidéo a, sur l’ISE, dévoilé le nouvel Fx4-HDR, un contrôleur d’écran qui dispose des atouts de ses prédécesseurs, le Fx4 et le x4, mais qui propose en plus une gestion des couleurs HDR 10 bits (HDR10 et HLG), une résolution vidéo jusqu’à 4k60, ainsi qu’une compatibilité audio.

Flexible avec grande portée dynamique… ce contrôleur d’affichage représente une porte ouverte à la créativité. Ses utilisateurs disposent en effet de possibilités de conception presque illimitées puisqu’il permet la prise en charge de murs d’image déstructurés avec toutes les combinaisons d’orientations de moniteurs possibles…

Avec son entrée HDMI 2.0 et deux entrées HDMI 1.4 supplémentaires, le Fx4-HDR est compatible HDCP2.2. Il dispose de sorties en boucle à large bande pour configurer des murs vidéo de très grandes dimensions.

L’affichage multi-écrans diffusé par le Fx4-HDR sera conçu par l’outil Wall Designer qui permet d’agencer les images de façon très intuitive, le Fx4-HDR se chargera de l’ensemble du traitement (rognage, mise à l’échelle, rotation et conversion de la fréquence d’images). La puissance du Fx4-HDR et l’écosystème Datapath seront définitivement appréciés par les professionnels du retail ou encore les directeurs artistiques de plateaux TV…

 

Article extrait de notre compte rendu de l’ISE 2020 paru pour la première fois dans Sonovision #19, p. 32-76. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Au sommaire de ce compte rendu publié sur notre site en plusieurs articles : Supervision – Vidéo transport – Traitement vidéo – Les panneaux Led – Les écrans – Vidéoprojection – Écrans de Projection – Équipements mécaniques de montage et aide à l’installation – Audio traitement et transport – Audio sonorisation – La communication unifiée – Production – Les passerelles sans fil – Automation – Réservation de salle – Digital Signage – Éducation. 

 


Articles connexes






En attendant l’ISE 2021
 25 janvier 2021