ISE 2020 – Un point sur les tendances en matière d’automation

Depuis quelques années, en matière d'innovations, l'automation va piano avec tout au plus quelques nouveaux écrans tactiles chaque année. Cependant un nouveau concept dominait cet ISE 2020 : la centralisation de l’automation à l'échelle du bâtiment pour l’entreprise...
ModuloPi a développé un nouveau module logiciel qui permet un tracking temps réel d’une surface d’objet. © DR

Déjà pensé par Atlona (FVS-Sidev) sur Velocity, système qui poursuit son développement avec de nouvelles fonctionnalités dont une supervision des équipements comme détaillé précédemment, il vient aujourd’hui chez le leader de l’automation Crestron. Partant du principe que de plus en plus d’appareils se contrôlent par IP, pourquoi utiliser des automates avec des IR et des ports série ?

 

Crestron propose l’automate virtuel VC-4 en utilisant un PC qui, au niveau du bâtiment, va recevoir autant de programmes que de salles à contrôler et assurera la communication avec les écrans tactiles et les appareils à piloter directement en IP. Pour les éventuels appareils n’acceptant pas l’IP, Crestron propose des modules IP vers RS232, IP vers IR, etc., à positionner près des appareils nécessitant ce type de contrôle. La taille du PC est mesurée en fonction du nombre de salles et nombre d’appareils connectés, à titre d’exemple 50 salles de 10 appareils sur IP nécessitent un i5 4Core 16GB de Ram, 100 salles utilisant chacune 20 appareils sur IP nécessitent un i5 16Core 64GB de Ram.

Crestron facture des slots programmes à un prix fixe pour une licence à vie. L’un des avantages de ce type de structure de programme, c’est que les types de salles sur de grandes quantités sont souvent répliqués en plusieurs exemplaires dans le même bâtiment. Si l’on modifie un programme, il est facilement répliqué sur toutes les salles de même type en un clic. Le concept nécessite d’être pris en compte par les intégrateurs pour coordonner un déploiement avec un client sur un nouveau site par exemple.

 

Dans le même esprit, plusieurs constructeurs proposent de simples interfaces IP/RS232, ou IP/relais ou IP sur entrée de contact et tension. On peut citer Global Caché (EAVS) avec des modules individuels ou des boîtiers regroupant plusieurs types d’interfaces. Mais aussi P5 Automation qui propose des boîtiers au format Rail Din, pour treize relais de puissance et douze entrées analogiques, un autre module qui comprend un module quatre canaux 0/10 v et quatre canaux PWM pour commander des Led en RGBW.

 

Cool Automation, de son côté, propose des interfaces unifiées pour l’automate vers tout type de climatiseur, quel que soit son mode de contrôle, et fournit des macros vers AMX, Crestron, RTI, etc.

 

Kramer propose pour sa part une solution supervisée cloud de contrôle, basée sur des interfaces à intelligence partagée, supportée par des unités KC-BRAINware pouvant gérer jusqu’à 50 salles simultanément. Le tout sans programmation par simple configuration, annonce le constructeur.

 

Control 4 présentait une nouvelle télécommande, Neeo. Élégante et de petite taille en main, elle regroupe une partie d’affichage tactile et des boutons dédiés.

 

L’utilisation de tablettes standards est très courante en automation, il y a toujours plus de solutions pour mettre en scène ces tablettes dans l’entreprise. Viveroo propose des supports muraux au design fin et facile à utiliser, avec option verrouillage de la tablette. Basalte, de son côté, utilise une base magnétique pour une présentation en pied de table ou murale. Le budget est de 750 €, avec connexion filaire réseau et chargeur.

 

Plus au niveau du composant, Faradite, un constructeur anglais, propose de tout petits détecteurs de présence pour déclencher des événements dans un automate. Ils auront l’avantage d’être discrets dans le décor de la salle de réunion ou pour du résidentiel. À l’heure où les questions de consommation électrique sont un critère pour de nombreux clients, c’est une façon de proposer des solutions permettant de faire de économies. Les responsables de parc matériel signalant fréquemment que les utilisateurs ne prennent pas la peine d’arrêter les matériels en fin de réunion.

 

Toujours dans une optique d’économie d’énergie, de nombreuses installations AV sont sous tension en permanence. Même si certains constructeurs cherchent à réduire la consommation de leurs produits hors utilisation, le mieux est sûrement de couper l’alimentation après usage.

 

Lindy propose une gamme de rails d’alimentation secteur contrôlables par IP ; par exemple l’IP power switch, quatre prises 16A ref : 3266i, pour 395 € TTC. Ou SurgeX, parmi de nombreuses versions, avec Access Elite équipé de prises IEC avec contrôle par IP, désormais distribuées en France.

 

Et encore ATEN, qui propose toute une gamme de rails d’alimentation à monter en rack, en version verticale avec de nombreuses prises IEC, ou en version 19 pouces de large pour un groupe de prises plus réduit.

 

QSC (Algam Entreprise) pour sa part poursuit ses développements de gamme automation autour des produits Core, pour plus de fonctionnalités d’automation et d’interface utilisateur, même si les produits ont d’abord une image de traitement audio. QSC utilise la puissance de ces processeurs pour y inclure des capacités de contrôle avec une gamme d’écrans tactile, interface i-Pad, etc. Il est à noter que ces fonctions nécessitent une option sur les processeurs Core.

 

Neets (Comil), constructeur européen, a pour sa part toute une série de petits produits orientés salle de formation, avec des claviers de commande intégrés jusqu’à l’écran tactile de commande 7 pouces, des systèmes simples à mettre en œuvre.

 

Article extrait de notre compte rendu de l’ISE 2020 paru pour la première fois dans Sonovision #19, p. 32-76. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Au sommaire de ce compte rendu publié sur notre site en plusieurs articles : Supervision – Vidéo transport – Traitement vidéo – Les panneaux Led – Les écrans – Vidéoprojection – Écrans de Projection – Équipements mécaniques de montage et aide à l’installation – Audio traitement et transport – Audio sonorisation – La communication unifiée – Production – Les passerelles sans fil – Automation – Réservation de salle – Digital Signage – Éducation. 


Articles connexes




En attendant l’ISE 2021
 25 janvier 2021